lundi 9 octobre 2017

Recette : TARTE FONDANTE AUX POIRES

Tarte fondante aux poires

C'est la saison des poires, alors profitez de tous ses bienfaits avec cette recette, dans laquelle, pour les gourmands, vous pouvez rajouter 50 g de chocolat fondu ! Et pour tout savoir sur la poire : Histoire et Bienfaits de la poire.

Ingrédients :

5 ou 6 poires selon la taille
100 g de farine de riz
50 g de fécule de maïs
100 g de sucre roux
2 oeufs
10 cl de lait d'amande
1 c à c de bicarbonate
1 c à s de vinaigre de cidre

Finition :
40 g d'huile de coco
1 oeuf
3 c à s de sucre

Préparation : 
  • Faire chauffer le four à 180°
  • Dans un saladier mélanger le sucre, les oeufs, bien fouetter. Incorporer la farine, la fécule, le bicarbonate puis le lait et le vinaigre.
  • Verser la moitié de la préparation dans un plat à tarte avec des bords hauts, beurré et fariné. Peler les poires et les couper en morceaux les mettre dans le moule et recouvrir du reste de la préparation.
  • Faire cuire 30 mn au four.
  • Préparer le mélange pour la finition : faire fondre l'huile de coco et ajouter le sucre et l'oeuf, bien mélanger et la verser sur le gâteau.
  • Refaire cuire 10 mn.
  • Laisser refroidir le gâteau et démouler.



Histoire et Bienfaits : la POIRE

Tout sur la poire !!


  • La poire est apparue en Asie centrale. En Chine, sa culture aurait commencé plus de 4 millénaires avant notre ère. Elle traverse ensuite le continent asiatique pour atteindre l’Europe où les Grecs et les Romains furent les premiers à l’adopter.
  • A l’époque médiévale, les poires ne semblaient guère fameuses, si l’on en croit leurs dénominations : «caillou rosat», «poire d’angoisse», et on les consommait surtout cuites. Mais rapidement, les variétés devaient s’améliorer et devenir plus nombreuses : on en compte environ 200 à la Renaissance, près de 500 sous le règne du Roi Soleil, dont certaines portent des noms aussi évocateurs que «Muscate», «Bergamotte», «Frangipane», «Cuisse-madame», «Virgouleuse»...
  • Au fil des siècles, de multiples variétés sont sélectionnées et retenues. En France, on en produit actuellement une dizaine. L’une des plus populaires est la Conférence, née en Angleterre. Elle doit son nom au prix qu’elle a remporté à la conférence nationale britannique de la poire en 1885.



Bienfaits

  • Prévient le diabète de type 2 : la poire est riche en polyphénols qui ont un effet protecteur contre le diabète de type 2. En outre, des études ont montré que manger des poires 5 fois par semaine améliorait la sensibilité à l'insuline, renforçant ainsi cet effet anti-diabète.
  • Lutte contre les allergies : la poire est l'un des premiers fruits que l'on donne aux bébés car c'est un des aliments les plus neutres et il est extrèmement rare qu'elle provoque une réaction allergique. Ceci est dû au fait qu'elle continent de la quercétine, un antihistaminique naturel. Très efficace pour lutter contre le rhume des foins.
  • Protège les os : les poires sont très riches en bore, un des minéraux indispensables pour retenir le calcium. Elles sont également riches en vitamine K, vitale elle aussi pour la bonne santé des os.
  • Riches en vitamines A, B, C (13% !!!) et E. Elles ont aussi de l’acide folique, des fibres, du potassium, des sels minéraux, des sucres iodés, du fer et du calcium.
  • Antibactériennes : grâce à ses tanins et son acide caféique, les poires nous protègent face aux différentes infections et maladies.
  • Riches en antioxydants : combat le vieillissement.
  • Protège le cœur : régule la circulation sanguine et évite donc les hémorragies cérébrales. Les fibres sont présentes dans les poires en quantités très élevées, c’est ce qui nous aide à éliminer les sels biliaires tout en réduisant le mauvais cholestérol. 
  • Soulage la constipation : sa haute teneur en fibres et ses propriétés pour détoxifier font d’elle un excellent moyen pour favoriser notre intestin.



LE SAVIEZ-VOUS ?

  • L’expression « entre la poire et le fromage » nous vient du XVIe siècle. À cette époque, le fromage était servi après les fruits, parmi lesquels la poire. L’expression désigne la fin du repas, et par extension un moment entre deux événements.
  • C’est également un excellent remède contre la gueule de bois. Vous comprenez maintenant pourquoi il faut toujours garder une poire pour la soif...
  • Les poires Bébé Bouddha : L'idée vient d'un agriculteur chinois nommé Gao XianZhang qui a confectionné des petits moules en forme de Bouddha pour customiser ses poires ! 


Une petite recette avec des poires : la tarte fondante aux poires !

NATURO : Tout sur le FER VÉGÉTAL

Où trouver le fer ?

Contrairement aux idées reçues, la viande n’est pas la meilleure source de fer !

cumin
Cumin

Souvent le fer d’origine végétale, appelé aussi fer non héminique, est décrié pour son taux d’assimilation faible, mais ce que ne disent pas les médecins c’est que le fer héminique (qui lui provient des produits animaux) se transforme en partie en fer non héminique à la cuisson !
L’absorption du fer non-héminique, contenu dans les végétaux, varie beaucoup selon les facteurs alimentaires et nos besoins. Consommer des fruits et des légumes crus pour leur apport en vitamine C améliore l’absorption du fer non-héminique.

Voici les aliments qui contiennent plus de fer que la viande rouge, qui peuvent se manger facilement et en quantité.

A titre de comparaison :
- la viande hachée contient 2,6 mg de fer pour 100 gr
- la viande d’agneau 1,6 mg !!!
La quasi-majorité des données est issue de la base de données de l’USDA (Département de l’Agriculture des Etats-Unis).

Les apports journaliers recommandés en fer sont de :
- 8 mg pour un homme de 19 à 50 ans
- 18 mg pour une femme du même âge et 8 mg après 50 ans

la cuisine de beauregard
THYM


  • Olives                                             3,3 mg pour 100 g
  • Lentilles cuites                                 3,3 mg pour 100 g
  • Graines de courge                            3,3 mg pour 100 g
  • Épinards (cuits)                                3,57 mg pour 100 g
  • Amandes                                         3,71 mg pour 100 g
  • Pistache                                           3,92 mg pour 100 g
  • Quinoa                                             4,57mg pour 100 g
  • Cacahuète (Arachide)                         4,6 mg pour 100 g
  • Mélasse                                             4,7 mg pour 100 g
  • Haricots rouges                                  5 mg pour 100 g
  • Abricot sec                                         6,31mg pour 100 g
  • Noix de cajou                                     6,8 mg pour 100 g
  • Graine de Chia                                    7 mg pour 100 g
  • Chocolat (70 % de cacao)                   10 mg pour 100g
  • Chanvre                                            14 mg pour 100 g
  • Sésame                                             14,6 mg pour 100 g

orties
Orties

Le TOP du TOP !!! :

  • Ortie                                                  23 mg pour 100 g
  • Spiruline (en poudre)                      28,5 mg pour 100 g
  • Thym                                                 30 mg pour 100 g
  • Cumin                                                66 mg pour 100 g
Algue Spiruline

Bon a savoir :

  • Le fer est en grande partie en circuit fermé dans notre corps. Le fer qui est libéré par la mort naturelle de nos globules rouges, est réutilisé pour fabriquer de nouveaux globules rouges dans notre sang. Le fer que nous apporte notre alimentation, n’est utile que pour compenser les pertes naturelles (règles chez les femmes, desquamation, sueurs, pertes de cellules intestinales …) ou accidentelles (saignements).
  • Il convient aussi d’éviter de boire trop de thé ou de café, notamment au moment des repas, car leurs tanins inhibent l’absorption du fer.
  • Le trempage et la germination des graines et des noix participe à augmenter la biodisponibilité du fer en diminuant la teneur en antinutriments tels que l'acide phytique dans les aliments. La fermentation des légumes augmentent également la biodisponibilité du fer.

sesame
Sésame

Pour retrouver tous nos articles "NATURO" cliquez ICI INFOS SANTÉ.


jeudi 28 septembre 2017

Recette : mini crêpes aux légumes

Mini crêpes aux légumes

C'est parfois compliqué de faire manger des légumes aux enfants, alors avec cette recette vous verrez, c'est facile !!



Ingrédients :

400 g de légumes de saison (potimarron et haricots verts pour cette recette)
40 g de farine de riz
30 g de farine de pois chiche
1 c à s de purée de noix de cajou
1 c à s d'huile d'olive
10 + 5 cl cl de lait d'amande
1/2 c à c de bicarbonate de soude
sel + épices aux choix (curcuma, paprika, cumin ...)


Préparation :
  • Préparer la purée en faisant cuire les légumes à l'étouffée, puis les mixer avec la purée de noix de cajou et 5 cl de lait.
  • Mettre la purée dans un saladier et ajouter tous les autres ingrédients, bien mélanger. La pâte doit avoir une consistance épaisse.
  • Laisser reposer 1H au frais.
  • Faire chauffer une poêle à crêpe, légèrement graisser, et verser un peu de pâte à l'aide d'une grosse cuillère à soupe pour former plusieurs mini crêpes. Faire cuire 2/3 minutes et retourner.
  • Parfaites pour accompagner une salade de crudités, ou bien un plat de lentilles ou bien pour faire manger des légumes aux enfants !!

Histoire et Bienfaits : les DATTES

Les DATTES : un trésor de bienfaits !

La datte est une baie, fruit du palmier-dattier. Arbre fruitier emblématique des oasis sahariennes, le palmier-dattier est originaire des zones arides du Proche et du Moyen-Orient
C’est un fruit sec très riche en nutriments. Son taux élevé en glucides en fait un fruit à haute teneur énergétique (287 kcal par 100 grammes), particulièrement adapté pour des activités sportives. En outre, elle contient de nombreuses vitamines, minéraux et oligo-éléments ainsi qu’un fort pouvoir antioxydant.

Retrouvez la recette de la crème de dattes ICI.




Histoire
  • Elle est cultivée depuis 4000 ans avant notre ère. Elle constituait un aliment de base pour les Bédouins.
  • Rapportée des croisades comme d'autres fruits secs, la datte était consommée sèche et entrait dans la composition des recettes aigre-douces en vogue au Moyen Age. Le sucre n'étant apparu qu'au XVème siècle, les aliments sucrés - comme la datte et le miel - faisaient alors office d'édulcorants.
  • Au fil des siècles, différentes variétés ont vu le jour afin de permettre aux habitants du désert, qui consommaient des dattes au quotidien, de varier les plaisirs.


Bienfaits

  • Très riche en fer : 0,9 g pour 100 g. Pour mémoire le corps d’un homme adulte contient environ 4 g de fer, tandis que celui d’une femme en contient 2,5 g.
  • Bonne pour les yeux : les dattes sont riches en zéaxanthine et en lutéine. La lutéine constitue une partie essentielle du pigment contenu dans la macula tandis que la zéaxanthine permet d’entretenir la vision et de prévenir sa détérioration.
  • Riche en calcium
  • Riche en fibres alimentaires qui favorisent un bon fonctionnement du système digestif, renforcent les intestins et prévient la constipation. Toutefois, les dattes sont riches en sucre, il ne faut donc pas en manger plus d’une dizaine par jour.
  • Soulage des douleurs de l’accouchement : Une expérience scientifique qui a eu lieu à l’Université de Jordanie a prouvé qu’une alimentation riche en dattes un mois avant l’accouchement pouvait soulager la douleur et réduire les saignements.
  • Favorise la santé du cœur : une consommation de trois dattes par jour réduit l’accumulation des graisses au niveau des artères et diminue les risques d’attaques cardiaques.
  • Riche en antioxydants (surtout pour les dattes fraiches) : ils éliminent l’accumulation des graisses dans l’organisme, notamment au niveau des artères. 
  • Réduction de l’hypertension artérielle : car riches en potassium et ont un faible taux de sodium.
  • Riche en magnésium : contribue à la dilatation des vaisseaux sanguins.
  • Riche en phosphore : excellent pour le cerveau car il stimule les capacités intellectuelles.
  • Riche en chrome : connu pour faire passer l’envie de sucre.





Le saviez vous ?
  • Les producteurs de dattes sont appelés les « phoeniculteurs ». Car le nom botanique du palmier dattier est Phoenix dactyliferae, donné par Linné en 1734. Phoenix dérive de Phoinix, nom du dattier chez les Grecs de l'antiquité, qui le considéraient comme l'arbre des phoeniciens ; dactylifera vient du grec dactulos signifiant doigt, en raison de la forme du fruit.
  • Selon la tradition musulmane, la datte est le fruit du paradis, un fruit miraculeux de par ses nombreuses vertus nutritionnelles.
  • Dans l'ancienne Égypte, le palmier dattier croissait sur les bords du Nil en abondance. La palme servait à différents usages et particulièrement utilisé comme calendrier, chaque pousse apparaissant précisément chaque mois de 30 jours. Cette graduation naturelle permettait entre autres aux femmes égyptiennes de gérer leurs menstruations.